Enduro All mountain de Giromagny 2015

Ce week-end, petite compet histoire de se mettre en condition de course, sûrement la dernière avant la fin de saison. La 3ème cette année. C’est bon aussi de rouler avec la pression et l’esprit de compétition ! Au programme 5 spéciales sur 33km et 1500 m de d+.

Reconnaissances (samedi 29 août) :
Des anciennes tranchées de la guerre en guise de terrain de jeu.
Des anciennes tranchées de la guerre en guise de terrain de jeu.

C’était les reconnaissances, non officielles, mais pour moi c’est toujours primordiale. Sachant que cela ne m’handicape pas physiquement pour la course du lendemain.
Au départ, Clementz, Arnould, Guillaume Heinrich et Jordan Bauman (ces deux derniers vivent tout proche de Colmar). Trois cents participants et je pars 275ème. En temps normal ce n’est pas un avantage ! 274 riders qui te labourent les chemins avant ton passage, ça modifie carrément le tracé…. Ici, bizarrement, s’en est plutôt un. Sur cinq spéciales fraîchement tracées, ils vont me dessiner et me compacter la trace, même si ça n’empêchera pas Clementz de gagner haut la main.

Quelques pierres en vrac et des souches en guise de saut.
Quelques pierres en vrac et des souches en guise de saut.

J’ aurais reconnu trois spéciales sur cinq. On roule dans de la tourbe, des feuilles, c’est mou, c’est lourd, certains passages sont remblayés et ça se sent en roulant dessus, notamment beaucoup de saut sur des arbres couchés (notamment un saut d’1m50 dans la spéciale 2 !!!!), des souches… J’ai peur que tout soit déjà défoncé à mon passage, gare aux otb. Ça me fait beaucoup penser à l’Hautil, c’est le même type de tracé et de profil. Imaginez la No Ride For Old Men, la Run On The Rocks ou encore L’Appel De La Forêt avec 15 à 20 % de pente sur 2 km. Du sous bois sans trop de caillasses, profil all mountain, pas spécialement dangereux mais très technique, dans lesquelles on ne peut pas prendre beaucoup de vitesse, mais énormément de changements d’appui, des contours d’arbres droit dans la pente sur un sol très tourbeux. Il va donc falloir regarder très loin devant pour ne pas aller direct dans la rubalise. Rester très vif, concentré, souple et très bas sur les appuis pour survoler les racines, souches et contourner les obstacles. C est très différent de ce que j’ai pu faire en compet jusqu’ici. Ce n’ est pas à mon avantage de rouler tête baissée dans la tourbe et les feuilles, avec des pierres, des souches et autres rejets cachés. Je ne vise pas un super classement mais je vais quand même essayer de me faire plaisir sachant que les sp 1 et 2 sont très ludiques. Je viens de changer mon Michelin Rockr 2 à l’arrière 2,35 par un Minion 2,30. Autant dire que le Michelin m’aurait rassuré dans cette tourbe. Le changement est très difficile. Pour la motricité, vu le terrain, je n’ ai pas pu sentir la différence.

Sp22
Des tours d’arbres dans un sol très tourbeux.
Course (dimanche 30 août) :

 

Carte sp en rouge et liaisons en bleu
Carte sp en rouge et liaisons en bleu

Sp1: Je pars vite (mais pas trop) pour ne pas me mettre la pression. C’est aussi le test du Minion à l’arrière. Première impression : c’est bien ce que je pensais  ! Tout est retourné ! Des pierres se retrouvent un peu partout dans le single, racines et cailloux ressortent un peu plus ce qui complique un peu la chose. Par contre le terrain est bien plus compacté et roulant. Je me rassure petit à petit, techniquement je suis pas mal. Plus de gros freinages brusques dans les virages, je suis d’avantage souple et laisse partir le vélo pour faciliter la relance. Très vite je rattrape le mec devant moi. Je n’ai pas le temps de le prévenir quand tout à coup il se met à piler à l’entrée d’une goulotte et passe par dessus son vélo. Je n’ai d’autre choix que de m’encastrer dedans. Ce touriste met 3 plombes à se relever et à me laisser passer… J’ai bien cru qu’un 3ème allait s’y rajouter. Il me gache le meilleur passage de la spéciale ! La confiance en prend un gros coup… Je me laisse descendre sans prendre trop de risques.
Je perds bêtement 30 sec dans le classement, c’est l’ inconvénient de partir dans les derniers.

4:05:23 113e (dans ma catégorie). Clementz 3:07:45

Sp2: Ma préférée lors des reco. Signalétique pas terrible, trois sorties de pistes, et je constate le même problème pour les autres.  Le gros saut qui me faisait peur est passé toujours avec cette roue qui est venue me botter les fesses. Pas étonnant que le mec devant à pilé pour prendre l’échappatoire. Un dérapage à l’arrivée et c’est la chute juste avant d’enregistrer mon temps !!! C’est l’ovation à mon arrivée. Je dois perdre encore 30 sec avec mes bétises, mais je suis content de moi, j’ai été rapide et fluide. Techniquement j’étais pas mal, je prends confiance avec le Minion, mais ça manque encore un peu de concentration.

5:44:70 82e Clementz 4:35:12

Sp3: Ce n’était pas ma favorite pourtant je fais un sans faute. C’était la plus difficile, physiquement j’ai vu mes limites. J’ai dû ralentir pour gérer le raidissement des bras et des mains. Une sensation rare chez moi mais sur celle-ci ça m’est arrivé. Les cailloux et racines sont devenus beaucoup plus apparents ce qui l’a rendue plus difficile. Les contours d’arbres se sont creusés et affaissés, du coup tu es attiré dans la pente. J’ai dû ralentir à quelques endroits pour reprendre le single en amont. Les dépassements deviennent plus rares désormais. Les départs étant libres, les moins performants se retrouvent naturellement derrière. Des départs groupés sont acceptés pour la fin du peloton (on aurait pu partir en même temps Lolo !!!). Cette spéciale va faire mal à beaucoup de monde avec des chutes en fin de spéciale pour les moins costauds. C’est raide comme les muscles des bras (non Thibaut! Pas comme ton sexe). On attaque maintenant les spéciales non reconnues…

4:33:63 84e Clementz 3:21:07

Sp4: Du pur bonheur, la meilleure ! Quelques problèmes pour clipser à cause d’une chaussure éventrée, me faisant perdre du temps dans les relances et zones techniques. Dommage, les relances sont mon point fort. J’ai aussi vu les limites de mes suspensions dans un pierrier, j’ai du m’arrêter car j’ai bien cru que j’allais être éjecté. Bref, bonnes sensations mais j’aurais pu faire mieux, je perds encore 30 sec facile.

5:50:26 74e Clementz 4:37:63

Sp5: Pas de grosses erreurs. La spéciale la plus rapide tout aussi technique mais pas la plus intéressante.

4:48:72 54e Clementz 3:58:56

https://vimeo.com/139197801

Conclusion

Une épreuve typée all-mountain, mais chronométré ça devient de l’enduro! Le plus technique et difficile que j’ai fait, mais sans doute le meilleur, même si il manquait un peu de pierres et d’épingles pour me ravir pleinement.
Résultat, partant 277ème, j’arrive le 51ème en bas sans me presser, C’est rassurant ! J’ai la forme dans les liaisons pourtant très raides, et je récupère vite malgré mes reconnaissances d’hier. Je suis pour le moment 36ème à environ une minute par spéciale du leader. Le terrain a dû être très lourd pour les premiers, et plus roulant pour nous. En contre-partie, ils nous ont semé quelque pièges. En faisant preuve de logique, les mecs n’ayant pas encore pris le départ de la spéciale 5 sont plus fatigués que moi. Le classement devrait être meilleur que ce que je pensais sur un terrain inconnu et loin d’être mon idéal. C’était l’occasion de travailler les virages poussiéreux et glissants. Pourtant mon point faible, je m’en suis bien sorti, ça progresse. Le Minion a bien travaillé, même si le Rockr 2 m’aurait mis très vite en confiance.
Loin d’être ridicule parmi les teams locales aux beaux vélos et aux maillots unifiés, l’Otb Team a été bien représenté !!!

Résultats finaux
25:02:54, 82ème dans ma catégorie, 102ème sur 300 au général. Contre 19:39:83 pour Clementz le vainqueur. Sans avoir conscience encore de mon niveau, je visais la moyenne. Finalement je réalise un meilleur classement qu’à l’EHV. Je continue de progresser, c’est encourageant, tout en sachant que j’estime perdre facilement 30 sec bêtement dans les spéciales 1, 2 et 4. Ce qui me placerait 52ème au général. Vivement la prochaine compétition pour viser le top 50 !

http://

Une réflexion au sujet de « Enduro All mountain de Giromagny 2015 »

Laisser un commentaire